Trouver l’aspect positif du COVID-19

Trouver l’aspect positif du COVID-19

Cette histoire racontée par Bernadette Taggio a été publiée sur le site de ProctorGallagherInstitute en anglais.

Je l’ai traduite pour vous car je trouve que c’est une très belle histoire.

Je pense également que ce genre d’histoire peut vous aider à comprendre comment intégrer les lois fondamentales du développement personnel dans votre vie personnelle ou professionnelle.

Voici l’histoire ci-dessous :

Diriger une petite entreprise en 2020 est DIFFICILE.

Diriger une petite entreprise de vente au détail en 2020 est beaucoup plus difficile. Et gérer une petite entreprise de services en 2020 peut sembler IMPOSSIBLE.

Ma mère et moi possédons et gérons King’s Crown, une entreprise de soins pour hommes à Toronto. Nous proposons aux hommes une sélection de produits de soins et de produits de bien-être de provenance internationale dans notre studio et sur notre site web.

Notre site web a été lancé en 2014, et notre premier salon de soins, qui propose tout, de la coupe de cheveux et des soins de la barbe aux soins des mains et des pieds, a ouvert ses portes dans le prestigieux Bayview Village en octobre 2015.

Comme toute petite entreprise, nous nous sommes battus pour ce que nous avions, en faisant de notre mieux à chaque interaction avec le client. Nous avons eu quelques bosses et des bleus en cours de route, mais, pour la plupart, nous avons gagné !

Puis, en novembre 2019, nous avons ouvert notre deuxième studio au 5e étage du magasin phare de la Baie d’Hudson, sur Queen Street. Nous avions deux studios et une entreprise en ligne.

Nous étions en pleine croissance !

Mais au début du mois de mars 2020, les écrits étaient sur le mur : COVID-19 se répand rapidement, et il pourrait être mortel.
Le 16 mars, avant le décret de fermeture du gouvernement, ma mère et moi avons pris l’une des décisions des plus difficiles à ce jour. Nous devions fermer temporairement les studios.

Notre concurrence pouvait-elle s’interposer et prendre nos clients ? Peut-être. Pourrions-nous perdre beaucoup d’affaires ? Bien sûr. En fin de compte, nous savions que pour protéger nos employés et nos clients, c’était la décision responsable à prendre.

Avec le cœur lourd, nous avons licencié tous nos employés. Nous les avons aidés à postuler aux programmes gouvernementaux nécessaires et nous leur avons apporté notre soutien de toutes les manières possibles, notamment en couvrant 100 % de leurs prestations de santé et en rédigeant des lettres à leurs propriétaires pour les aider à demander une réduction de loyer. Nous sommes restés en contact et nous nous sommes rendus disponibles pour les soutenir, eux et leurs familles.

Le 19 mars, les deux studios étaient fermés et nous n’avions aucune idée de ce qui nous attendait. Au début, nous pensions que ce serait pour quelques semaines, puis nous pourrons tout rouvrir. Mais à la fin de la semaine, nous savions que c’était beaucoup plus grand que ce que nous avions imaginé.

Nous avons continué à communiquer avec nos clients par courrier électronique, téléphone et SMS. Nous essayions de tenir tout le monde au courant et de voir s’ils avaient besoin d’aide.

Les clients nous ont dit qu’ils avaient besoin de désinfectant pour les mains et de gants jetables pour assurer leur sécurité et celle de leur famille. Comme ces produits étaient déjà des articles de base dans les studios, nous savions où en trouver. Nous avons appelé nos fournisseurs et nous nous sommes assurés de l’origine de ces produits.

Nous avons mis les produits sur notre site web et commencé à envoyer des courriels à nos clients pour leur faire savoir ce qui était disponible. Nous vendions des bouteilles de désinfectant pour les mains d’un litre, des gants jetables et des masques en ligne et nous expédiions le tout.

Nous avons joint à chaque commande une note manuscrite remerciant nos clients pour leur soutien. Nous avons également inclus des échantillons gratuits d’autres produits qu’ils aimeraient peut-être, pour voir apparaître un sourire sur leur visage au milieu du chaos.

Il y avait un peu d’argent qui rentrait, mais rien par rapport à ce que nous faisions avant. Notre loyer commercial (sans parler des autres dépenses) se profilait à l’horizon, et nos employés étaient toujours licenciés.

La nuit, nous avions essayé de trouver ce que nous pouvions faire pour survivre – nous étions en mode survie, et ce n’était pas amusant. Entre les commandes en ligne et la préparation de l’ouverture des studios, nous travaillions plus dur que jamais, avec peu de rendement.

En juin, après trois mois de fermeture, on nous a finalement donné le « feu vert » pour ouvrir nos portes, et nous l’avons fait ! Nous avons réembauché tout le monde et nous avons travaillé plus dur que jamais, en désinfectant les surfaces toutes les 15 minutes, et avant et après chaque client.

Les zones de service étaient soit séparées de six pieds, soit nous avions des cloisons sur mesure pour diviser les stations qui ne pouvaient pas être séparées. Nous avons commandé des capes jetables et nous nous sommes assurés que chaque client en avait une nouvelle. Le prix des gallons d’alcool (un désinfectant courant) avait plus que doublé, et nous utilisions plus que jamais du désinfectant pour les mains. Le coût des affaires était monté en flèche.

Au bout de trois semaines environ, les affaires ont chuté. Les clients ne venaient plus aussi souvent, car beaucoup ne se rendaient toujours pas au bureau. Nous étions ouverts, mais nous étions toujours en mode de survie, sans fin en vue.

Après une autre discussion sur « qu’allons-nous faire », ma mère a eu une idée : pourquoi ne pas appeler Bob Proctor pour voir ce qu’il a à dire?

Bob était un de nos clients de longue date et très apprécié. J’étais déjà en contact avec lui pour organiser et réorganiser sa coupe de cheveux, en m’assurant qu’il avait une place réservée dès que nous pourrions ouvrir. J’ai donc appelé Bob avec une petite demande : J’ai des difficultés et j’ai besoin d’aide, pouvons-nous nous rencontrer ?

À ma grande surprise, Bob a accepté. Il m’a gracieusement accordé une heure de son temps. La réaction de Bob a été simple : vous attirez ce sur quoi vous vous concentrez. Trouvez le bon côté des choses et concentrez-vous dessus.

Au début, ça m’a paru fou. Il n’y avait rien de bon qui venait du COVID-19- RIEN!

Cependant, après réflexion, j’ai commencé à trouver plusieurs pépites d’or dans ma situation.

Pour n’en citer que quelques-unes, j’ai pu dîner avec mon partenaire tous les soirs – un luxe que je n’avais qu’une ou deux fois par semaine auparavant. Cela m’a permis de me concentrer sur le commerce en ligne et de le relancer. Nous avons réduit toutes nos dépenses et trouvé des moyens nouveaux et innovants pour économiser de l’argent.

Ce combat n’est pas terminé, mais en prenant le contrôle de mes pensées et en me concentrant sur les choses positives, cela m’a aidé à « surmonter la tempête » et le stress!

Nous sommes reconnaissants à Bob et à nos employés d’avoir gardé leur confiance en nous et en tous les clients qui nous ont témoigné un soutien incommensurable en « faisant du petit commerce » et en soutenant les entreprises locales. Nous payons et faisons de même, en choisissant de dépenser notre argent avec des entreprises locales qui nourrissent et construisent notre communauté.

Ce dont je suis sûre, c’est que cela aussi passera, et je serai plus forte grâce à cela. Je me souviendrai toujours du pouvoir des bons mentors, de la pensée positive et, bien sûr, des éraflures et des bleus qui m’ont permis de m’ouvrir et de tirer de précieuses leçons de vie en cours de route.

Qu’avez-vous fait pendant la période du COVID-19?

Avez-vous pu voir le côté positif et vous concentrer dessus?

Racontez votre histoire dans les commentaires ci-dessous

Une merveilleuse aventure: Le début

Une merveilleuse aventure: Le début

N’avez-vous pas envie de vivre une merveilleuse aventure dans votre vie?
De changer votre vie afin que vous l’appréciez un peu plus…

Que faut-il pour vivre une merveilleuse aventure?

Il se peut que vous rencontriez dans votre vie des challenges, des défis. Parfois, il vous semblera que la vie est bien sombre mais en regardant rétrospectivement, ce sera souvent le début d’une incroyable aventure.

Avez-vous envie que je vous raconte notre aventure?

En juillet 2006, ma famille et moi avons été rapatriés du Liban, ce fut le début d’une merveilleuse aventure même si à ce moment-là nous ne faisons que fuir la guerre.

Nous nous sommes retrouvés à Rillieux-La-Pape avec pour seul revenu «le Revenu Minimum d’Insertion.»

Avez-vous connu cela ? Ou connaissez-vous des personnes qui sont au R.S.A?

Malgré le fait que nous étions souvent à court d’argent, je savais que nous avions une réelle opportunité de nous en sortir car cela faisait plusieurs années que j’étais dans le développement personnel et je savais que la vraie richesse était en moi et non à l’extérieur. 

Tout ce dont j’avais besoin, c’était de la manifester à l’extérieur.

Une incroyable aventure

Pour faire court, je suis devenue coach et consultante « LifeSuccess ».Une merveilleuse aventure - lifesuccess consultant

L’équipe des consultants et facilitateurs appartenant à Bob Proctor. Le monde entier le connait aujourd’hui grâce au film «Le Secret».

J’ai monté ma propre entreprise de Coaching et de développement personnel et j’ai commencé à travailler sur toute la France et à l’international.

En tant que Coach et Consultante, je suis responsable de la qualité de mes formations mais je ne suis pas responsable des résultats de mes coachés.

Certaines personnes avaient des résultats extraordinaires et d’autres rien. Cela ne me plaisait pas vraiment, j’étais insatisfaite.

N’avez-vous jamais ressenti cela?

Vous faisiez quelque chose qui vous plaisez mais vous n’étiez pas complètement satisfait.

J’étais à la recherche de quelque chose qui m’aiderait à démontrer que quelle que soit la personne, si elle travaillait d’une certaine façon, elle pouvait réussir.

C’est là que le Marketing de Réseau est entré à nouveau dans ma vie par l’intermédiaire d’une de mes amies aux États-Unis.

N’avez-vous jamais remarqué que lorsque vous désirez vraiment quelque chose et que vous la recevez, c’est toujours en réponse à votre demande.

Intuitivement, je savais que j’avais la réponse à ma demande.

Je devins leader en France d’un grand réseau de distributeurs (Skinny Body Care) que je vais vous faire découvrir dans un autre article.

Le plus important, pour moi, c’est que je pouvais maintenant former mes partenaires à travailler d’une certaine façon et garantir leur succès.

Mais ce n’était que le début d’une merveilleuse aventure 

Pin It on Pinterest